L’art du parDon

Savoir parDonner est un art non indifférent de notre existence dans le monde. C’est un don que nous faisons à notre Vie, en nous libérant des liens malsains avec le passé. Oui, car le parDon est un thème qui nous rattache au passé, à la culpabilité de ce qui a été là, à être convaincu, poussé par les codes du système de croyance, que nous ne pouvons plus agir sur ce qui s’est passé.

Non, les années de pratique et de méditation m’ont appris qu’il y a un temps et un espace qui vont au-delà du Karma. Un lieu appartenant à l’éternité où il est possible de dénouer les nœuds créés à chaque instant, peu importe quand, dans cette condition méditative, on accède à l’éternel et chaque instant vécu et à vivre se concentre dans cet instant présent. Là, je peux “libérer tout le monde”! La lumière de mon acte enveloppera tout mon arbre généalogique.

Le temps et l’espace dans le champ morphogénétique des constellations familiales embrassent les 4 générations passées et les 4 générations futures. Et combien d’amour il y a dans cette étreinte. C’est cet amour qui émerge, lorsque chacun a trouvé sa propre place, où l’amour peut couler dans le plein respect de qui est venu en premier et qui est venu après.

Le passage du temps est la manifestation éphémère de l’impermanence de tous les phénomènes, du karma, du yin créateur et du yang en action. En contraste dans la recherche harmonieuse de l’équilibre, il y a une conscience pure et lumineuse, le cœur du Tao, que nous pourrions considérer comme appartenant à la catégorie des “Intouchables”.

Avec une condition méditative bonne et soignée, obtenue grâce à une recherche quotidienne du Sacré, je peux accéder à cette condition vitale, qui est parfaitement dotée de lumière et de vertu d’amour inconditionnel. C’est en habitant la relation avec moi-même, en contactant ce joyau de mon existence, en aimant cette partie de moi qui avait cessé de pardonner pour nourrir la rancune, eh bien c’est là, dans cet état pur, que je peux dénouer chaque nœud créé sur la base de le vide d’amour.

Devenir adulte du point de vue de l’âme et de la conscience signifie reconnaître qu’en moi on a accès à une quantité incommensurable d’amour, et aussi découvrir la perception que la qualité de ma réception de l’environnement est directement proportionnelle à la qualité de mon offre. Quel sens ça a à vivre et à expérimenter l’existence sans connaître cette profonde qualité d’amour. Un amour qui n’est pas possession, mais qui est de désirer dans le cœur que l’autre mène une vie heureuse, qui ait une vie consciente de les causes qu’il pose chaque jour, non seulement à l’extérieur mais simultanément en nous.

Chaque action, y compris les mots et les pensées, génère simultanément une cause interne et un effet latent en nous, dans les bonnes conditions une cause externe se manifestera dans mon environnement et transformera mon effet latent en un effet manifeste. C’est pourquoi il est important de s’efforcer d’accumuler de bonnes causes de valeur, pour nous, pour la qualité de notre karma et d’être notre pourquoi dans ce monde.

Non seulement l’être humain avec lequel j’ai eu un conflit et qui m’a blessé, ou celui à qui je demande pardon parce qu’il y a une faute active, mais aussi ceux que nous aimions tant sont pardonnés ou je demande pardon.

C’est fait pour cet appel téléphonique qui n’a pas été fait par exemple, ou pour ne pas avoir écouté ce moment où vous en aviez vraiment besoin, mais ça me semblait trop et je ne pouvais pas y rester en contact avec ces émotions. C’est fait pour toutes ces fois où nous ne l’avons pas fait sentir vu, parce que j’étais trop occupé avec moi-même. Nous voudrions peut-être demander pardon pour ce que je t’aime et que je n’ai pas eu le courage de le dire. Finalement je me pardonne et je embrasse avec amour cette partie de moi qui était perdue, naviguant dans le noir mais cherchant la lumière. J’aime et embrasse chaque étape de ce chemin que j’ai créé et cela m’a amené à être l’homme ou la femme que je suis aujourd’hui.

Libérez-moi et libérez l’autre de la cellule commune du ressentiment et je reconnais que si nous n’avions pas été les deux, rien de ce qui s’est passé n’aurait pu se produire.

C’est le chemin des Constellations Familiales Archétypes de Luca Tosches pour ce 2020.

Dimanche 29 mars 2020, près de Nice, nous commencerons à créer cette porte d’accès en nous grâce à l’expérience spéciale des Constellations Familiales Archétypes et Spirituelles. Une porte d’accès qui peut permettre au flux d’énergie du parDon de se déplacer comme des fleuves de lumière dans l’inconscient collectif.

Leave a Reply