Ma première rencontre avec les constellations, je temeve le pire mais c’était un coup de foudre

J’arrivais à la réunion en ne sachant que peu ou rien des constellations familiales systémiques et ma peur était avant tout de me trouver dans des situations embarrassantes où, maladroite et maladroitegaffeu, je devais représenter, en tant que le pire amateur du théâtre, un personnage inconnu.

Après une belle méditation dans laquelle nos racines lumineuses entrelacées pour former une texture et une chaîne qui enfermait le passé présent et futur de chacun, le vrai travail a commencé, celui dans un cercle, dans lequel ceux qui veulent s’asseoir à la droite du facilitateur et expose son thème.

La première était une fille qui voulait faire fondre la souffrance encore vivante pour son amour précédent, une histoire qui s’est terminée mais qui n’a jamais pris fin.

L’entrevue avec l’animateur l’a aidée à clarifier son intention et à mettre en évidence certains modèles de relations qui ont été transmis dans sa famille. Puis on lui a demandé de choisir quelques représentants de son système: sa mère, la mère de sa mère et enfin sa vieille flamme, le garçon qu’il aimait encore mais qu’il avait choisi de quitter.

J’ai écouté attentivement et avec un coeur dans la tourmente, je ne pourrais jamais me sentir à l’aise de représenter ces étrangers et j’aurais donné tout l’or dans le monde à ne pas être choisi. Je ne suis pas bon en tant qu’acteur et je ne voulais pas être!

Elle était au milieu du cercle, regarda autour de lui puis, sûre et déterminée, se tourna vers deux femmes pour leur demander si elles voulaient être les représentantes de sa mère et de sa grand-mère. Il lui a donné une place dans l’espace et est revenu pour regarder autour de lui.
A ce moment là, je priais intensément pour être invisible, pas nécessairement pour choisir un homme comme représentant de son ex mais c’était probable, des hommes dans le cercle nous étions peu nombreux et ma peur me faisait mal.

Ses yeux s’installèrent immédiatement et décidèrent de moi. “Voulez-vous représenter pour moi Alessio, mon ex, s’il vous plaît?”

Avec un sourire brisé j’ai accepté, je me suis levé et je l’ai laissé me positionner dans l’espace. Je sentais ses mains chaudes sur mes épaules mais ce qui criait en moi était l’embarras et la peur d’être ridicule. Puis il a enlevé ses mains de mes épaules et d’un mouvement large m’a amené devant moi et m’a regardé dans les yeux.

C’était la chose la plus incroyable que j’ai jamais vécue dans ma vie. En retournant ce regard, mon cœur, mon corps et enfin mon cerveau ont été envahis par une lumière chaleureuse et accueillante: j’ai aimé cette femme avec une intensité, une candeur et une simplicité absolue.

Je connaissais cette fille, je l’estimais, j’étais très gentille et j’ai toujours aimé la rencontrer mais je l’aime, et tellement, pas vraiment! Que se passait-il?

Cette émotion que je pouvais reconnaître comme la mienne parce que je l’essayais, mais je ne l’ai pas reconnu comme la mienne parce que ce n’était pas cohérent avec mon expérience.
Ma rationalité a essayé un peu de se rebeller mais cette émotion était plus forte, plus présente, plus importante.
En un instant j’étais très clair, je m’étais laissé aller au champ morphogénétique, je représentais son ex pour elle et cette énergie, cette relation, s’exprimait à travers moi.

L’expérience si intense m’avait pris au dépourvu et l’énergie avait trouvé du champ libre. Pendant que j’étais occupé à m’inquiéter du jugement des autres, je me suis retrouvé immergé dans la vague d’émotions qui venait du système familial de mon ami.

Ce fut le coup de foudre avec les constellations pour l’intensité, la beauté et la sincérité de la vibration créée lors de l’activation du champ morphogénétique. Coup de foudre pour la profondeur du message que ces émotions apportent. Coup de foudre, de ce qui s’exprime avec gratitude et émotion pour avoir eu l’honneur de pouvoir participer.

Maintenant, après plusieurs années de constellations, l’expérience avec la même intensité est encore vivante. Au fil du temps j’ai appris à me laisser submerger par l’émotion et à reste centrée, sans m’y opposer, me laisser traverser et me laisser agir, acteur et spectateur d’un message qui vient directement du cœur de l’univers, message qui semble appartenir aux autres et c’est le mien.

unsplash-logoJon Tyson

Leave a Reply