Sur l’arbre généalogique et les niveaux de conscience, une vidéo d’Alejandro Jodorowsky et Marianne Costa

Sur l’arbre généalogique et les niveaux de conscience

Une vidéo d’Alejandro Jodorowsky et Marianne Costa. Juin 2010, Barcelona.
Cette vidéo se trouve dans le DVD qui accompagne le livre Metagenealogia, publié en Italie par Feltrinelli et en France par Debolsillo.

 

Traduction française

Traduction par Luca Tosches

Jodo: Il y a une chose que tout le monde devrait comprendre, c’est que normalement, quand on parle de grands-parents, on parle de vieux, mais ce n’est pas comme ça! Les grands-parents ne sont pas vieux. Ce sont des êtres humains comme vous, et nous devrions essayer de les voir pour des êtres humains qui ont été et pas aussi vieux.

Marianne: Oui, parce que nous avons remarqué que deux fois ont été choisis comme représentants des grands-parents de gens avec les cheveux gris et que c’est une vision infantile, vous voyez votre grand-père et votre grand-mère comme des personnes plus vieux, mais vous devriez imaginez-les à l’âge de 14 ans avec leurs crises de puberté quand ils sont tombés amoureux pour la première fois.

Jodo: Quand ils ont forniqué

Marianne: Ouì! En forniquent. Nous devons les imaginer très forts dans le corps et faire du sport, car au fond l’arbre généalogique n’est pas une image de famille, l’arbre généalogique représente des êtres humains plus loin dans le temps et l’espace qui transmettent l’énergie l’un à les autres.
Une partie de cette énergie est malade, des limites, des abus, ils sont des aspects malades de l’arbre généalogique, et une partie de cette énergie est vivante, c’est cette énergie vitale qui vous traverse.
Voulez-vous dire quelque chose? (adressé à Jodo)

Jodo: Non, non, finis, que après je veux dire quelque chose.

Marianne: Si vous vous limitez à voir vos parents comme ça, du bas vers le haut, parce que je suis un enfant et vous êtes un adulte, si vous vous limitez à voir vos grands-parents comme des vieillards, si vous vous limitez à ne voir pas vos arrière-grands-parents car vous ne avez pas connus, vous perdez le travail de l’arbre. Ce sont des êtres de chair et d’énergie.

Jodo: Et puis ils disent la même chose sur votre niveau de conscience.

Marianne ; C’est ça !

Jodo: Une chose, une question. Supposons que la réincarnation existe, oui, comment voulez-vous vous réincarner?
Quel est l’âge mental? Qu’est-ce que l’âge émotionnel et quel est l’âge sexuel? Et quel est l’âge physique?
Il faut répondre parce qu’on n’a pas le même âge pour tous les centres.
(Les quatre centres d’énergie mentionnés par Jodorowsky sont les centres mentaux, émotionnels, sexuels et physiques)
Et ils me demandent comment je veux me réincarner, eh bien, je voudrais un corps comme je suis, je voudrais avoir 30 ans, la sexualité je pourrais dire 16, émotionnelle de 8 et mentale de 1000, un millénaire. Je les aimerais comme ça.
Vous devriez demander. C’est un exercice normal. Comment je me réincarnerais? Comment vous réincarneriez-vous pour comprendre quelle valeur vous donneriez à ces différentes parties?
C’est la valeur que nous devrions donner aux différents caractères de l’arbre (généalogique) d’où vous venez. Parce que ce à quoi vous aspiriez, tous leur aspiraient.
Et la grande souffrance de l’être humain ne viendra pas à la conscience. Lorsque vous atteignez le niveau inférieur de la conscience, vous souffrez toujours. Même si tu as l’air heureux, même si tu ressembles à un millionnaire, même si tu sembles avoir de nombreuses aventures, mais si tu n’as pas développé ta conscience divine, tu souffres.
Tous les êtres humains ont tendance à arriver à une condition de vieillesse sublime, tout le monde! L’âme est un vieux sublime. Nous avons tendance à y arriver. Et les gourous clown imitent cette condition,
« Je traverse une vieillesse sublime » – disons aux autres humains – « Je suis une vieillesse sublime et tu dois m’adorer ». Ce n’est pas la question, la question est que vous venez un peu à la fois à votre sublime conscience.

Marianne: Une autre question importante qui doit être posée est à quel niveau de conscience les personnages de mon arbre généalogique vivent-ils? Beaucoup d’entre vous connaissent l’histoire des niveaux de conscience, mais je m’en souviendrai rapidement, d’accord?
Chaque niveau de conscience est juste dans son moment, c’est-à-dire que quand vous étiez un foetus ou un bébé, il est normal d’avoir un niveau de conscience presque animal, parce que vous vous développez dans la vie, quand vous êtes bébé, c’est bon d’avoir un niveau de conscience d’enfant, tu dis que tu veux jouer, que tu fais les caprices et que tu espères que tu le donnes, que tu me donnes de l’amour, etc.
Quand vous avez 13 ans, c’est une merveille d’avoir un niveau de conscience adolescente, de se battre avec la mort, de chercher l’amour romantique, d’avoir les mêmes vêtements que vos amis et vos copines, d’être rock, etc. Quand vous arrivez à 20 ans, il est bon d’avoir un niveau de conscience adulte et égoïste, parce que vous devez construire votre maison et stabiliser votre situation etc. Mais imaginez une personne de 45 ou 60 ans, enfermée dans un niveau de conscience d’enfant, jouant avec des tours, regardant le football, mangeant des sucreries tout le temps etc.

Jodo: Toujours à demander!

Marianne: Toujours à demander.

Jodo: Exploiteur.

Marianne: Que est que c’est ? (adressé à Jodo)

Jodo: C’est qu’il y a une autre conscience qui est la conscience adulte, mais au service de l’autre. C’est ce qui rend les aliments sains et sains, les affaires «saines», l’art sain, comme un artisan, tout cela signifie «être un adulte au service de la planète». C’est la conscience de l’adulte qui est très bonne.

Marianne: Et quoi de plus?

Jodo: C’est la conscience cosmique. C’est-à-dire que les gens quittent les problèmes terrestres et réalisent qu’il n’y a pas de pays où il y a tous les idiomes à leur service, qu’il n’y a pas de pays à leur service, tout le floklore à leur service, toutes les traditions au leur service, et qu’ils se rendent compte qu’ils sont fiers du rang, et que la terre sent la danse cosmique et sent, qu’à chaque instant qui vit, c’est dans le cosmos, dans l’univers, dans la conscience cosmique.

Marianne: Et quoi de plus là?

Jodo: Il y a la Conscience Divine. Mais au-delà de la Conscience Divine, votre conscience se rend compte que c’est la même chose qu’un oléogramme, où vous avez un tout qui le divise en plusieurs petits morceaux et chaque bit est tout. L’univers entier, et nous pouvons le croire parce qu’il est utile, est soutenu par une conscience qui crée l’univers et qui est incompresibile, impensable, qui a ses dessins, que nous connaissons, qui est le Créateur, le Grand Créateur. Donc, un petit morceau, que les Hindous appellent Brahma, et un petit morceau, que les Hindous appellent Atman, est en vous. Un peu de ceci est en vous! En tant qu’ologramme, la Conscience Divine qui est en vous est rétablie en tant que Créateur, de l’univers éternel et infini que j’ai ici (en moi). Cette goutte contient l’océan. Pointer!

 

 

francese

Laisser un commentaire